Salon-apprentissage.fr

Les études post-bac, l'orientation, les diverses formations : toutes les informations dont vous avez besoin.

La formation funéraire pour la reconversion professionnelle

Le secteur funéraire n’est pas un domaine pour lequel les jeunes s’imaginent travailler. Pourtant, ce domaine continue de recruter. La demande en main-d’œuvre est en perpétuelle hausse. Quelques établissements français proposent une formation funéraire pour préparer la relève.

Le secteur funéraire compte de nombreux métiers

En France, le secteur funéraire regroupe plusieurs métiers. Les porteurs et les marbriers/poseurs sont les plus nombreux. Ce sont les personnes qui manient le cercueil le jour de l’enterrement. Ils se chargent également de la pierre tombale et de la mise en bière. Ces postes sont accessibles à tous. Pour pratiquer ces professions, une bonne condition physique et un mental solide sont indispensables.
Les maîtres de cérémonie sont parmi les professionnels les plus rares. Ils représentent environ 3% des ressources humaines dans tout le secteur funéraire. Ces personnes doivent avoir un sens de l’empathie développé. Enfin, il y a aussi les thanatopracteurs.

Les formations à suivre pour intégrer la profession

Une formation de 16 heures suffit pour devenir porteurs. Ces agents d’exploitation sont polyvalents et le travail est assez physique. Pour devenir marbrier graveur, il faut deux années de formation sans le bac et décrocher un CAP.
Les autres métiers demandent des qualifications de niveau universitaire. Par ailleurs, la loi exige que les personnes souhaitant intégrer le secteur disposent d’un diplôme. Le décret n°2012-608 du 30 avril 2012 concerne essentiellement les maîtres de cérémonie, les conseillers funéraires et les dirigeants d’agence mortuaire. Le métier du thanatopracteur exige un bac scientifique. Une formation initiale en filière médico-sociale peut aussi ouvrir la voie à ce métier. Pour devenir un assistant ou conseiller funéraire, il faut un niveau bac+2. Ce personnel d’accueil doit faire preuve de professionnalisme pour discuter avec les familles endeuillées.

Une formation spécifique est requise pour chaque métier

La France compte une dizaine d’établissements de formation spécialisée dans les métiers funéraires. Si vous voulez devenir fossoyeur, cette formation fossoyeur Nord Pas de Calais pourrait sans doute vous convenir. Pour être thanatopracteur, rendez-vous à l’Institut français de thanatopraxie. C’est l’un des doyens avec 50 ans d’existence. L’Ecole française de soins et sciences mortuaires demeure également une référence en la matière. La faculté de médecine de l’Université d’Angers propose aussi une formation complète. Elle dispose d’un laboratoire d’anatomie pour s’occuper des corps inanimés. C’est aussi le cas de l’Université Claude Bernard de Lyon. Ceux qui ne veulent pas aller dans les facultés en province peuvent s’inscrire chez Accent-formation. Cette école de formation funéraire se trouve à Paris. Enfin, les futurs embaumeurs pourront intégrer le Wilkins Embalming Academy à Cognac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *